Download Biologie cellulaire : Des molécules aux organismes, Cours, by Jean-Claude Callen, Roland Perasso PDF

By Jean-Claude Callen, Roland Perasso

Show description

Read or Download Biologie cellulaire : Des molécules aux organismes, Cours, questions de révision et QROC PDF

Best biophysics books

Flüchten oder Bleiben? Rekonstruktion biographischer Verläufe und Ressourcen von Emigranten im Nationalsozialismus

Sylke Bartmann zeigt anhand der Rekonstruktion biographischer Verläufe von Emigranten unterschiedliche Umgehensweisen mit dem Nationalsozialismus und damit verbundene Repressalien und Bedrohungen auf. Der Fokus richtet sich dabei auf den Einzelnen als Akteur und Gestalter seines eigenen Lebens. Es wird die Frage beantwortet, inwieweit in den Prozessen der Biographisierung Ressourcen zum Ausdruck kommen, die das Leben im Nationalsozialismus (weiterhin) als zusammenhängend und sinnvoll erscheinen lassen - auch wenn dem einzelnen Menschen die Welt manchmal sinnentleert gegenüberzustehen scheint.

Handbook of Psychology, Biological Psychology

Comprises proven theories and state of the art advancements. offers the paintings of a global crew of specialists. offers the character, foundation, implications, an destiny process significant unresolved matters within the quarter.

Biochemical Engineering and Biotechnology

Biochemical Engineering and Biotechnology, 2d variation, outlines the foundations of biochemical tactics and explains their use within the production of each day items. the writer makes use of a diirect technique that are meant to be very worthwhile for college students in following the ideas and functional applications. This e-book is exclusive in having many solved difficulties, case reports, examples and demonstrations of designated experiments, with easy layout equations and required calculations.

Additional info for Biologie cellulaire : Des molécules aux organismes, Cours, questions de révision et QROC

Example text

Il faut souligner, dans toute cette histoire, l’importance des biologistes végétaux, en raison des caractéristiques propres à leur matériel : cellules de grande taille, présence d’une paroi épaisse et d’organites colorés. E N C A R T H I S T O R I Q U E Découverte des principales structures cellulaires 1850 : distinction de la paroi et du protoplasme dans des zoospores d’algues, par THURET. © Dunod – La photocopie non autorisée est un délit. 1857 : découverte des mitochondries dans des cellules musculaires (KOLLIKER).

Ceci se fait en sélectionnant dans la lumière blanche naturelle des longueurs d’onde proches du violet, grâce à un filtre approprié. On peut aussi utiliser la lumière ultraviolette mais l’observation directe n’est pas possible (nécessité de clichés), et cela implique de coûteuses optiques en quartz, seules transparentes à ces rayonnements. 3). Dans les meilleures conditions, le pouvoir séparateur du microscope photonique atteint sa limite théorique, qui est comprise entre 0,2 et 0,3 µm. mée par le fait que les rayons lumineux traversent des milieux hétérogènes au-dessus et en dessous de la zone nettement vue, il faut en principe observer des échantillons très minces.

Lorsque le faisceau incident d’électrons primaires traverse l’objet à analyser, ceux-ci sont absorbés ou réfléchis par certains de ses atomes et ils ne participent donc pas à la formation de l’image. Les atomes majeurs de la matière vivante E N C A R T T E C H N I Q U E Le microscope électronique à transmission (MET) © Dunod – La photocopie non autorisée est un délit. Ce gros appareil comprend essentiellement : – une source d’électrons (filament métallique fortement chauffé sous vide : la cathode) accélérés sous une tension de 10 à 100 kvolts ; – une enceinte tubulaire où est assuré un vide de 10 – 5 à 10 – 6 mmHg, grâce à de puissantes pompes ; – une optique électronique constituée d’une série de lentilles (bobines) électromagnétiques et de diaphragmes, permettant de dévier et de contrôler la trajectoire des électrons ; une bobine condenseur focalise le faisceau sur l’objet à observer, puis une bobine déflectrice, fonctionnant comme un objectif, donne une image agrandie de l’objet et enfin une dernière lentille magnétique (le projecteur), équivalent d’un oculaire, agrandit l’image précédente.

Download PDF sample

Rated 4.10 of 5 – based on 24 votes